Comment rester motivé pour apprendre l’espagnol ?

Salut mon ami, j’espère que tu vas bien et que tu apprends chaque jour un peu plus la langue espagnole grâce à Pizarra. Je sais que ce n’est pas toujours facile d’apprendre une langue étrangère. Moi-même, lorsque j’ai appris le français (Je suis Bolivienne), j’ai plusieurs fois eu des coups de mou. Et j’ai même arrêté pendant plusieurs mois, car plus rien ne voulait rentrer dans ma tête. Aujourd’hui encore, je fais quelques fautes et je m’énerve toujours de ne pas tout connaître et ne pas saisir certaines subtilités ou exceptions. C’est pourquoi, cet article sera donc complétement en français et n’a pas pour objectif de t’apprendre l’espagnol. C’est plutôt un article motivationnel, afin de t’expliquer comment continuer chaque jour avec une certaine envie et volonté dans l’apprentissage de l’espagnol. Je vais te donner quelques conseils et techniques qui je l’espère, te serviront à persévérer et te permettront d’avancer.

Quels sont les principales raisons de démotivation quand on apprend l’espagnol ?

Je pense qu’il y a deux raisons principales qui entrainent une baisse de motivation pour apprendre l’espagnole.

La première raison est assez classique : Le manque de temps. Cela se traduit de deux manières. Soit le travail ou d’autres activités prennent le dessus et on n’a pas l’énergie nécessaire pour se concentrer sur plusieurs choses en même temps ou alors il y a un gros manque de motivation après un arrêt complet de quelques jours à plusieurs semaines.

L’autre raison courante est le fait de “se sentir nul“. C’est une pensée classique que l’on peut tous avoir à divers moments de notre vie. Apprendre une langue est assez frustrant, car on commet toujours des petites erreurs. Du coup, on se sent nul ou pas à la hauteur. Pourtant, ce n’est pas du tout le cas et ce n’est pas la capacité qui est problématique comme nous le verrons ensuite. Car oui, tu es capable d’apprendre l’espagnol, je t’assure.

5 motivations pour apprendre l’espagnol

Rester positif le long de son apprentissage

Tu vas me dire que ce que je te dis est un peu bateau, mais c’est pourtant complétement logique. Pour apprendre l’espagnol et rester motiver jour après jour, il faut savoir positiver et voir le bon côté des choses. J’en parle déjà dans mon article sur “Apprendre l’espagnol plus rapidement“, mais c’est très important de se féliciter du travail accompli. Beaucoup plus que de ressasser ses erreurs.

Peut-être qu’une leçon sera plus compliquée qu’une autre à apprendre et que tu mettras 3 jours au lieu des quelques heures prévues. Ce n’est pas grave ! Car peut-être aussi que pour une leçon ou un sujet très difficile, tu mettras moins longtemps que ce que tu pensais. C’est aléatoire et propre à chacun.

Félicite toi pour chaque progrès !

Ne te compare pas aux autres

L’autre conseil que je peux te donner pour rester motivé quand tu apprends l’espagnol, c’est de ne SURTOUT pas te comparer aux autres. Si par exemple tu apprends cette langue en cours ou au travail, tu as certainement remarqué que tu n’as pas les mêmes connaissances que d’autres. Tu as peut-être même l’impression d’être moins bon. C’est possible que certains soient en avance effectivement, mais ce n’est pas une raison pour te comparer à eux et te dévaloriser. Cela ne veut pas dire que tu es moins compétent. Chacun apprend à son rythme en fonction de ses conditions de vie et possibilités. C’est tout un ensemble qu’il faut prendre en compte.

En effet, certains ont plus de temps pour réviser, d’autres ont déjà eu un lien avec la langue… Bref, il y a beaucoup de points à prendre en compte et il faut suivre son propre chemin sans s’occuper des autres. Sauf quand c’est positivement, pour pratiquer ensemble à parler l’espagnol.

Mettre en avant ses compétences/ses progrès

Ce qui est bien avec l’espagnol, c’est qu’avec quelques notions et un peu de vocabulaire, on peut se faire comprendre par beaucoup de personnes.

Pour rester motiver, il ne faut pas hésiter à parler espagnol et à mettre en avant ce que tu sais. Des nouveaux mots, des nouvelles phrases, de la grammaire, une prononciation… Bref, toutes tes connaissances.

Tu verras, le fait d’être compris (Même à moitié), de pouvoir avoir une petite conversation ou de comprendre des films ou livres en espagnol, toutes ces choses boosteront ton moral et te motiveront puissance mille.

Avoir un objectif précis à atteindre

Évidemment, apprendre l’espagnol juste pour le plaisir, c’est bien, mais c’est assez rare. Par exemple, quand on est au collège ou au lycée, l’apprentissage des langues est obligatoire mais ce n’est pas forcément une volonté. A part les bonnes notes (ce qui est déjà super), il n’y a pas de motivation personnelle. Sauf pour les plus matures qui sont déjà conscients que connaître une langue étrangère est un atout pour le cursus scolaire et le monde du travail.

Le mieux, pour se motiver à apprendre l’espagnol, est donc d’avoir un objectif à atteindre. Que ce soit un voyage en Espagne ou en Amérique du Sud ou encore pour un emploi/une promotion.

Bien entendu, il y a d’autres objectifs et chacun est libre de le choisir celui qui lui convient, mais tu as compris l’idée. Si tu sais que derrière tu auras un résultat direct, alors tu seras beaucoup plus motivé dans ta démarche.

Travail et plaisir

Pour terminer, j’ai envie de soulever un point essentiel pour moi et qui manque cruellement et régulièrement quand on apprend l’espagnol.

Il ne faut pas seulement apprendre des leçons classiques comme sur Pizarra même si c’est nécessaire et primordial. Il faut aussi apprendre en lisant ou en écoutant autre chose.

Ainsi, la musique, les livres, les séries et films, sont aussi de très bons moyens de retenir des mots, de comprendre le sens ou d’écouter la prononciation. Et c’est quand même beaucoup plus sympa d’apprendre l’espagnol de cette façon plutôt que de lire et relire des cours un peu plus classiques.

Et le must, partir à l’étranger pour apprendre l’espagnol. Quoi de mieux qu’être avec des natifs pour découvrir la langue et en plus la culture d’un pays ?

Laisser un commentaire