Comment apprendre l’espagnol plus rapidement ?

¡Hola colegui! Au-delà d’apprendre l’espagnol avec le superbe site sur lequel tu te trouves (je me lance des fleurs parfois), il y a différentes manières d’améliorer son niveau et de progresser plus rapidement. Ce sont des choses qui peuvent paraitre toutes bêtes, mais qui font la différence dans le temps d’apprentissage. Alors, si tu as envie de pouvoir comprendre l’espagnol plus facilement, pouvoir construire des phrases en un temps record et suivre une conversation, voici mes astuces et conseils.

Avoir un objectif précis pour apprendre l’espagnol

Travailler c’est bien. Mais travailler quand on a un objectif à atteindre, c’est encore mieux.

Car oui, apprendre, se donner du mal, c’est toujours bénéfique pour soi-même. Le problème, c’est que cela peut être lassant quand il n’y a rien derrière et qu’il n’y a pas de résultat. C’est un peu comme durant le cursus scolaire. On apprend tout un tas de chose, mais on ne sait pas trop pourquoi et personne ne sait vraiment nous dire à quoi cela sert non plus.

Pour éviter ce sentiment d’impuissance et de ras-le-bol, le mieux est d’apprendre l’espagnol pour une raison précise. Voici quelques exemples :

  • Faire un road-trip en Amérique du Sud
  • Obtenir une promotion à son travail
  • Participer à un échange scolaire ou professionnel : Erasmus ou programme d’assistantes de langues par exemples
  • Changer d’orientation professionnelle
  • Écrire un blog en espagnol pour toucher une nouvelle population
  • Se marier avec un(e) espagnol(e)

Comme tu peux le voir, les raisons ne manquent pas et peuvent donner lieu à des objectifs à atteindre à plus ou moins long terme. Pour les voyages, cela peut simplement être de connaître quelques mots ou phrases sans aller plus loin. Comme demander son chemin, se présenter ou saluer.

Pour le travail, c’est parfois obtenir un vocabulaire bien spécifique pour un domaine comme le médical ou l’alimentaire.

En bref, apprendre l’espagnol aura moins l’air d’une corvée si tu sais que derrière, cela va te servir et tu seras alors content de te donner du mal.

Se faire des petites sessions quotidiennes ou presque

Ce qui est important lors de l’apprentissage d’une langue, c’est la récurrence et l’assiduité. C’est un peu comme pour le sport ou les autres disciplines d’ailleurs, plus tu t’entraines, meilleur tu es (Logiquement).

Apprendre l’espagnol n’échappe pas à cette règle. C’est donc très important que tu viennes régulièrement sur Pizarra pour lire et relire tes fiches, faire des exercices et écouter nos audios. Mais pas seulement ! Tu dois aussi t’entrainer seul et souvent.

Le mieux est de faire des séances quotidiennes de 15/20 minutes afin de bien assimiler les points importants. Prenons l’exemple de mon article sur la salutation. Tu peux comprendre et apprendre les grandes lignes en peu de temps et c’est top. Savoir dire bonjour ou aurevoir en fonction de la personne et de l’heure de la journée, c’est déjà super.

Par contre, inutile de t’acharner. Cela te découragerait. Si tu commences à essayer d’apprendre plein de sujets en même temps, ton cerveau ne va rien assimiler. Donc, reste focus 15 minutes sur un sujet précis, plutôt que de faire une heure ou deux de façon intense sans rien retenir.

Donc pour résumer, on apprend chaque jour un petit peu et on évite les séances trop longues et inutiles. Bien entendu, un ou deux cours particuliers par semaine et en parallèle, c’est tout de même très important. Mais c’est différent car c’est avec une autre personne et donc plus interactif.

Etre positif tout au long de son apprentissage

La pensée positive, tu connais ? Dans la vie, d’une manière générale, on se sent toujours mieux lorsqu’on est positif. C’est d’autant plus vrai lors de mauvaises période ou lorsqu’on est confronté à des difficultés ou des obstacles du quotidien. Même si cela est parfois difficile, il faut toujours essayer de positiver.

C’est aussi le cas avec la langue espagnole. En effet, il y a des moments ou apprendre est dur, car on ne se souvient pas bien des choses et qu’on a l’impression de ne pas avancer ! Hé bien, c’est normal et cela fait même partie du processus normal. Je sais que ce n’est pas facile à entendre, mais c’est bel et bien le cas. Pour autant, il ne faut pas être négatif, loin de là.

Il faut donc persévérer, être fier de ses connaissances et ne pas hésiter à les utiliser à tout bout de champ. Même si ce n’est que quelques mots. Il ne faut pas que tu te sentes juger, personne ne s’attend à ce que tu parles parfaitement. Et si c’est le cas, change d’interlocuteur.

En gros, sois actif, parle quand tu peux, comme tu le peux, et à force ça va se faire tout seul.

De l’espagnol partout et tout le temps

J’exagère un peu, mais si tu apprends l’espagnol, il est nécessaire que tu entendes ou lise cette langue un peu partout. S’il n’y a qu’en lisant Pizarra ou en écoutant mes audios, cela ne suffit pas même si c’est déjà une première étape.

Que ce soit en commençant par lire des petits articles sur internet sur tes hobbies ou des sujets divers, jusqu’à lire des revues ou des livres entiers quand tu auras atteint un certain niveau. L’intérêt de cet exercice est de voir ce que tu comprends mais aussi de pouvoir chercher par tes propres moyens quand tu ne sais pas. Cet exercice de recherche te permet de mieux assimiler et retenir.

Si tu le souhaites, tu peux aussi regarder des séries espagnoles comme « La Casa de Papel » ou des films comme « Fou de toi » ou « La plateforme » (Tout est sur Netflix !). Bien entendu, tu laisses les voix originales en espagnol et tu peux débuter avec les sous-titres en les retirant petit à petit ou simplement en ne les lisant pas de temps en temps. Cela améliorera ta compréhension orale et tu pourras alors suivre certaines conversations avec des hispanophones.

N’hésite pas non plus à parler en espagnol avec tes amis surtout s’ils ont un bon niveau et chaque fois que tu le peux, cela te permettra de progresser. D’ailleurs, amuse-toi aussi à écrire en espagnol de temps en temps et aussi à penser et à te parler dans cette langue. C’est à partir du moment où cela devient automatique que tu es sur la bonne voie.

Et si tu aimes la musique, tu peux aussi écouter des chansons avec des paroles espagnoles, ça peut toujours aider et c’est surtout très joli :).

Vivre ou voyager dans un pays hispanophone

Bien entendu, on ne le répétera jamais assez, mais pour apprendre une langue étrangère, rien de mieux que de s’immerger complétement dans un pays parlant la langue. Que ce soit simplement en Espagne, ou dans un pays plus lointain en Amérique du Sud, c’est de loin la meilleure solution pour apprendre une langue. Tu peux essayer la Bolivie par exemple 🙂 et je ne dis pas cela parce que c’est de là d’où je viens (Quoi que…). D’ailleurs, sais-tu que La Paz, la capitale de la Bolivie, est aussi la capitale la plus haute du monde ? C’est un choc pour le corps lorsqu’on arrive dans cette ville, mais cela vaut le coup, car c’est magnifique.

Tu peux choisir un voyage assez long et faire un road-trip par exemple ou carrément t’installer plusieurs mois ou années dans un de ces pays et même y travailler.

Laisser un commentaire